Enveloppes ordinaires

Fernell Franco, Série Amarrados, 1988
Fernell Franco, Série Amarrados, 1988

“En travaillant à la photographie d’objets inanimés, je me suis rendu compte que cette façon d’envelopper avait quelque chose à voir avec celle de ficeler et d’isoler la mort. Avec la façon dont on empaquette le mort pour le couvrir, pour le retirer de la vue des vivants.”

Fernell Franco, citation commentant la série Amarrados, présentée à la Fondation Cartier, Paris.

Fernell Franco. Cali Clair-obscur. Fondation Cartier pour l’art contemporain, du 6 février au 5 juin 2016, Paris.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.