Olivier Saillard et le drapé : du simple au complexe

J’entame un cycle de réflexion sur la modernité du drapé. Par modernité, je n’entends pas simplement l’ancrage historique du drapé dans une période allant de la seconde moitié du xixe siècle au premier tiers du xxe siècle, mais une démarche créative étayée de réelles propositions d’innovation, d’un imaginaire pluriel et élaborant soigneusement de nouvelles valeurs autour de l’étoffe drapée.
Il me semble qu’est ignoré tout un pan de l’histoire du drapé, moins celui qui rattache cette technique emblématique de la confection vestimentaire au mythe d’une femme déesse, que celui qui dans la veine anthropologique et architecturale, associe le drapé à des origines pleinement humaines et techniques. Par le drapé, l’homme prend sa mesure.

 

Pli et drapés – Moda Povera Crédits : @axelledoue

Premier temps de cette réflexion, une proposition contemporaine, celle d’Olivier Saillard et de son collectif autour d’une réflexion intitulée Moda Povera. Continuer la lecture de « Olivier Saillard et le drapé : du simple au complexe »

Hermès par Margiela : la sensation exposée, l’expérience vue

Nous définissons avant tout le vêtement comme image, c’est-à-dire selon des critères éminemment visuels : la forme ou la coupe du vêtement, sa couleur. Des éléments pour lesquels nous disposons d’un vocabulaire étendu, facile d’usage car soit ordinaire (robe, pantalons font partie des rudiments du langage) soit non spécifique à l’habillement (la gamme chromatique) et qui donne à la perception initiale du vêtement toute sa consistance. Pour bien voir, il faut en quelque sorte savoir, et savoir dire ce que l’on voit. C’est encore l’image qui explique la fascination que peut faire naître une robe. Image de soi, image idéalisée et projetée, que le vêtement appelle et trame.

L’exposition Hermès – Années Margiela, présentée au Musée des Arts Décoratifs de Paris (MAD) prend à rebours ces deux principes élémentaires. Continuer la lecture de « Hermès par Margiela : la sensation exposée, l’expérience vue »